CEA
CEA, Direction des Applications Militaires
AccueilComplexe de calculLogiciels pour le HPCRecherche et developpementsCollaborations
Accueil / Collaborations / Exascale computing
   
19 Novembre 2009
Le CEA, GENCI, Intel et l’Université de Versailles
Saint-Quentin-en-Yvelines investissent dans un laboratoire
européen de recherche sur l’Exascale

Les ordinateurs exascale seront 1000 fois plus rapides que les supercalculateurs actuels.
cea

Le CEA, le Grand Equipement National de Calcul intensif (GENCI), Intel Corporation et l’université de Versailles Saint Quentin-en-Yvelines ont finalisé leur coopération pour la mise en place d’un laboratoire de recherche Exascale. Ce laboratoire, membre de réseau Européen de recherche Intel, a pour but de relever les défis technologiques liés à la réalisation d’ordinateurs proposant un niveau de performance mille fois supérieur aux ordinateurs actuels les plus puissants.

Ensemble, le CEA, GENCI et l'UVSQ se partageront avec Intel le financement de ce laboratoire qui représentera un investissement de plusieurs millions d’euros sur une période de cinq ans. Ce partenariat public privé associe une vision forte des acteurs français du calcul scientifique, l’expertise académique logicielle de ce secteur et le savoir d’Intel.

Ce laboratoire est l’aboutissement et la pérennisation de l’accord passé en 2005 entre Intel et le CEA-DAM dans le cadre du projet Tera. « La création de ce laboratoire commun réunissant le CEA, l’Université de Versailles Saint-Quentin, la société GENCI et INTEL, premier fournisseur mondial de processeurs à un large spectre d’utilisations, composants essentiels des ordinateurs de très grande puissance du futur, est une étape majeure dans la mise en œuvre de la politique qui a pour objet de pérenniser, en Europe, une capacité à concevoir et produire ces grands équipements clés pour la recherche, les services, l’innovation industrielle et la sécurité globale de nos concitoyens. En associant développeurs de composants matériels et logiciels, architectes et utilisateurs, elle ouvre la porte à la réalisation de machines d’une puissance exaflopique (un milliard de milliard d’opérations par seconde) et économes en énergie » indique Bernard Bigot, Administrateur général du CEA.

L’activité du laboratoire inclut l’exploration des défis liés à l’intégration de systèmes multi-pétaflopiques, l’optimisation des performances logicielles et une collaboration avec les développeurs et les utilisateurs de grands systèmes, orientée vers l’optimisation des applications. L’énergie, la sismologie, la dynamique des fluides et la santé font partie des secteurs retenus pour cette collaboration. L’émergence de l’Exascale permettra la résolution de problèmes complexes, impossibles à traiter actuellement dans un laps de temps raisonnable. En santé, il pourra être possible de proposer un traitement individualisé grâce au calcul du génome d’une personne.

“En anticipant les futures technologies liées à l’Exascale, ce laboratoire va nous permettre de mieux préparer les outils nécessaires à la recherche française et européenne afin de garantir sa compétitivité à l’échelle mondiale. Les machines de grande puissance que nous planifions tant au niveau national qu’au niveau européen pour les années à venir concourent directement à ce but» souligne Catherine Rivière, Présidente du GENCI.

Ce laboratoire est pour Intel le premier laboratoire en Europe dédié au calcul intensif. Il vient renforcer les investissements et les programmes de recherche Intel sur ce secteur.

« La France a une position de leader dans la recherche sur le calcul intensif en Europe » indique Steve Pawlowski, General Manager and Senior Fellow, Intel Central architecture and planning. « Nous avons choisi ces trois entités en raison de leurs compétences logicielles de niveau mondial en Exascale et en calcul intensif »

Ce laboratoire démarre autour d’une équipe d’une douzaine d’experts et se développera rapidement au fur et à mesure de l’inclusion de nouveaux projets. Il est d’abord installé dans les locaux de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et prévoit de rejoindre ensuite le campus de Ter@tec.

« La contribution de l'UVSQ se concentrera sur les outils d'optimisation de performance, dans un environnement applicatif tourné vers l'Exascale. Le couplage étroit entre les plateformes matérielle et applicative est une problématique majeure de ce laboratoire, et un thème ou l'expertise de l'UVSQ est largement reconnue tant au niveau national qu’international » commente Sylvie Faucheux, Présidente de l’UVSQ.

L’objectif de ce laboratoire est de s’inscrire résolument dans une perspective européenne en coopérant aux projets lancés par les pôles de compétitivité, aux programmes de recherche français et européens tout en développant des collaborations spécifiques avec les industriels.

Communiqué commun Intel, CEA, Genci, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

En savoir plus : http://www.exascale-computing.eu/

 


C